Escape from Mogadishu (2021) de Ryoo Seung-wan

Parce que le cinéma asiatique restera toujours dans nos coeurs
Répondre
Avatar du membre
Cherycok
Administrateur du site
Messages : 4577
Enregistré le : mer. 28 mai 2008 16:58
Localisation : Toulouse
Contact :

Escape from Mogadishu (2021) de Ryoo Seung-wan

Message par Cherycok » lun. 21 juin 2021 09:15

Image
Longtemps resté dans l’ombre des plus grands, le très généreux Ryoo Seung-wan a vu son ambition décupler ces dernières années. Pour son dernier thriller d’action baptisé Escape from Mogadishu, il plonge dans le chaos somalien.
Ryoo Seung-wan a toujours été un réalisateur attachant, depuis son apparition au début des années 2000. Mais il a fallu attendre The Unjust, sorti en 2010, pour découvrir à quel point il pouvait être solide sans rien perdre de sa générosité. La raison est simple, au lieu de tourner un film par an, il a commencé à prendre entre 3 et 4 ans pour soigner ses productions. Et ce jusqu’à l’impressionnant Battleship Island, sorte d’aboutissement. Cette année, on le retrouve donc aux commandes d’Escape from Mogadishu, un film inspiré de faits réels survenus pendant la guerre civile en Somalie dans les années 90. Un film qu’il a écrit et mis en scène, et dans lequel il dirige un beau casting avec Kim Yun-seok, Jo In-sung et Heo Joon-ho dans les rôles principaux, entourés de Kim So-jin ou encore Jung Man-sik. A noter que le directeur de la photographie Choi Young-hwan retrouve ici Ryoo Seung-wan avec qui il a longtemps travaillé, depuis son premier film Die Bad en 2000. La même année, il occupait le poste de directeur de la photographie sur un autre premier film, Barking Dog, d’un certain Bong Joon Ho.
Han Shin-Sung est ambassadeur de Corée du Sud à Mogadiscio, en Somalie. Une guerre civile éclate dans le pays. Han Shin-Sung, sa femme et des fonctionnaires de l’ambassade sont piégés dans le bâtiment de l’ambassade. Pendant ce temps, Kang Dae-Jin travaille comme conseiller à l’ambassade de Corée du Nord à Mogadiscio. L’ambassade de Corée du Nord subit la même menace que celle de Corée du Sud. Han Shin-Sung et Kang Dae-Jin vont collaborer pour exfiltrer les ressortissants coréens de Somalie.

Répondre